Renowned popular singer, Marc Lavoine was destined to become a comedian. Born in the outskirts of Paris and from humble origins, he quits school at 16 to follow a theater class in Paris. Eager to live an active life and gain his independence, he becomes usher at the Olympia (a prestigious concert hall).
He makes his debut as a TV actor in 1981 in a soap called Pause-café (coffee break). Passionate about music, he meets Fabrice Aboulker, artistic director at Barclay recordings. Their collaboration marks the beginning of Marc Lavoine’s singing career. In 1984, he releases his first album with Pour une Béguine avec toi and Elle a les yeux revolver, which both become instant successes. Creative singer, the artist enjoys a string of albums and hits. In 2012, he releases his 11th album with the title Je descends du singe.

Simultaneously, the artist starts his acting career in the mid 90’s. Claude Chabrol is the one who offers him his first appearance in a movie, L’enfer (L’Enfer) (1994) with Emmanuelle Béart and François Cluzet. He then shoots with various directors (Elie Chouraqui, Bernie Bonvoisin, Tony Gatlif) including his favorite one, Marc Esposito with whom he makes a three-parts saga Le Coeur des Hommes (Frenchmen) (2003, 2007, 2013) and Toute la Beauté du Monde (Toute la Beauté du Monde) (2006). He makes a notable comeback on the small screen in 2013 with the TV series Crossing Lines. In 2014, he played in several movies: La Liste de mes Envies (La Liste de mes Envies) by Didier Le Pêcheur, A Toute Epreuve (The Grad Job) by Antoine Blossier, Papa was not a Rolling Stone by Sylvie Ohayon and Sous les Jupes des Filles (French Women) by Audrey Dana. Marc Lavoine is also involved with several charities and created a newspaper Le Papotin, written for and by autistic children.

D’abord connu comme chanteur à succès, Marc Lavoine se destinait en fait à une carrière de comédien. Issu d’une famille modeste de la région parisienne, il interrompt ses études à l’âge de 16 ans pour pour prendre des cours de théâtre à Paris. Impatient de se confronter à la vie active, il est ouvreur à l’Olympia pour gagner son indépendance.

Il fait ses premiers pas d’acteur à la télévision, en 1981, dans la série Pause-café. Féru de musique, il rencontre Fabrice Aboulker, alors directeur artistique chez Barclay. Leur collaboration marque le début de la carrière de chanteur de Marc Lavoine. En 1984, il sort son premier album, dont les titres Pour une béguine avec toi et Elle a les yeux revolver sont des succès immédiats. Chanteur prolifique, l’artiste enchaîne les albums et les succès. Il publie son 11e album en 2012 sous le titre Je descends du singe.

Parallèlement l’artiste mène une carrière d’acteur depuis le milieu des années 90. C’est Claude Chabrol qui lui offre sa première apparition au cinéma, dans L’enfer (1994), aux côtés d’Emmanuelle Béart et de François Cluzet. Il tourne ensuite avec de nombreux réalisateurs (Elie Chouraqui, Bernie Bonvoisin, Tony Gatlif..) et notamment avec son réalisateur fétiche, Marc Esposito, avec lequel il tourne la saga en trois volumes Le Cœur des hommes (2003, 2007, 2013) et Toute la beauté du monde (2006). Il fait un retour remarqué sur le petit écran en 2013, avec la série Crossing Lines. En 2014, il est à l’affiche de nombreux films; La liste de mes envies (de Didier Le Pêcheur), À toute épreuve (d’Antoine Blossier), Papa was not a Rolling Stone (de Sylvie Ohayon) et Sous les jupes des filles (d’Audrey Dana).

Marc Lavoine est également engagé dans différentes actions caritatives, il a notamment créé le journal Le Papotin, écrit pour et avec des enfants autistes.

Category :