Diplômé de L’ESEC en 1986, Philippe de Chauveron débute au cinéma en tant que scénariste. Il réalise pourtant avant de se faire connaître de ce milieu, un court-métrage, Gros, avec Emmanuel Silvestre.
C’est en 1995 qu’il débute dans le scénario de long-métrage avec l’écriture des Truffes, de Bernard Nauer, une comédie mettant en scène Jean Reno et Christian Charmetant. Il en est également le directeur de la photographie, seul et unique fois où il exercera ce rôle. Il scénarise la même année Dans la cour des grands, de Florence Strauss. En 1997, c’est Bingo qu’il écrit pour le compte de Maurice Illouz.
Il passe à la réalisation en 1999 et sort Les Parasites, dont il écrit aussi le scénario. Farce chorale sur un réveillon dégénéré, avec Lionel Abelanski, Atmen Kélif, Elie Semoun et Pascal Elbé, où le réalisateur trouve son casting favori, puisqu’il rappellera ces acteurs pour ses films suivants. Avant de se pencher sur sa prochaine réalisation, il retourne au scénario et signe La Beuze, de François Desagnat et Thomas Sorriaux.
Philippe de Chauveron écrit et réalise en 2004 L’Amour aux trousses, avec l’acteur du moment Jean Dujardin. On y retrouve également Kélif et Elbé, qui joue l’un des principaux rôles du film. De Chauveron retourne au scénario pour quelques années, signant pour la première fois celui d’une série, Les Bleus : premiers pas dans la police en 2007. Il scénarise par la suite le futur succès public que sera Neuilly sa mère ! avant de réécrire quelques épisodes pour Les Bleus.
En 2010, retour à la mise en scène avec l’adaptation de la bande-dessinée populaire de Godi et Zidrou, L’Elève Ducobu, dont il modèle totalement le scénario. Il cooécrit cependant le film à l’aide de son frère Marc de Chauveron qui l’avait déjà secondé sur Neuilly sa mère ! Fort du succès que rencontre le film, il tourne un nouvel épisode, Les Vacances de Ducobu, l’année suivante, dont il avait déjà l’histoire originale posée sur le papier. Les deux films, où l’on retrouve Elie Semoun, sont exclusivement tourné pour un jeune public, comme la bande-dessinée.
Il revient enfin en 2014 avec une nouvelle comédie, communautaire cette fois-ci : Qu’est ce qu’on a fait au bon dieu ?. Il signe pour ce film le scénario avec Guy Laurent et dirige cette fois-ci une nouvelle génération de jeunes acteurs avec qui il n’a jamais travaillé, en plus de Christian Clavier et Chantal Lauby, que l’on ne présente plus. Après l’immense succès du Bon Dieu (12 millions d’entrées en France), le réalisateur engage à nouveau Medi Sadoun et Ary Abittan pour les confronter dans un buddy movie déjanté, Débarquement immédiat, sorti en 2016. La même année, on apprend que le cinéaste met sur les rails un nouveau projet avec Christian Clavier dans le rôle-titre intitulé Sivouplééé !, une comédie centrée sur une famille de roms s’invitant chez un brillant et populaire intellectuel de gauche.

Category :